Coucou à toutes et tous,

Notre installation se passe bien, nous sommes arrivés dimanche soir, +3h de décalage horaire par rapport à la France et +10*C aussi. Il fait beau et chaud par rapport à la France, beaucoup plus sec aussi...l’appartement est immense, je vais faire mon sport de la journée, rien qu’en allers/retours dans les chambres et la cuisine, le recoin pour le linge, les salles de bain... les enfants sont contents de leur nouvel environnement et prennent possession des lieux sans souci...

Personne n’attend une famille de 4 enfants !!! Personne, sauf... l’école, trop contents de voir arriver 4 inscriptions supplémentaires ! Cela dit, rien à dire de l’accueil vraiment super bon qu’ils ont eu : leurs prénoms étaient déjà sur leurs portemanteaux, les élèves étaient déjà au courant de leur arrivée, certains ont eu un binôme, pour ne pas se perdre (entre autre).

Bilan : 4 enfants trop contents d’aller à l’école, une maman heureuse de les déposer et de les récupérer, des enfants qui gagnent en confiance (et en anglais pour Clovis)... le top !

Bon, je me suis un peu perdue dans la ville le 1er jour, grâce à mon cher et tendre qui m’a largué une rue trop tôt ! Mais j’ai pu retrouver mon chemin, 1h après !!! Au moins, maintenant, je sais où j’habite !!! Grumph !

Nous avons un chauffeur (Aslan) et c’est une grande première pour moi: pas l’habitude d’avoir du personnel ! Heureusement, il semble sympa et parle anglais (oufffff), je vais donc pouvoir lui poser toutes les questions qui me viennent à l’esprit ! Y compris comment avoir une carte sim azeri, où acheter du sirop de menthe, du tissu et une machine à coudre ! C’est plutôt  souple comme système : pour le moment, je lui demande juste de m’accompagner à l’école et de venir me chercher pour récupérer les enfants. Je dois donc savoir à quelle heure il doit venir... bon. Ce n’est que le début et je ne suis pas très à l’aise avec ça. Mon autonomie en prend un coup, mais j’avoue que je préfère que ce soit Aslan qui conduise que moi : entre les Lada un peu abîmées et les Toyota / Mercedes / Hyundai / Kia rutilantes, on se dispute la place sur les routes. Il n’est pas rare de voir une 4 voies avoir 6 voitures de front... alors moi, dans mon mini-van, euh... c’est... comment dire... non !

D7171B9B-45B6-493B-BBDB-0125C037708D Vue depuis notre appart du 14eme étage (on voit 2 des 3 Flam tower en haut à droite, symbole de Bakou)

88AB32A0-F083-4A25-BF34-1E6201EE6EA5 L’appartement : enfilade du salon vers la cuisine avec l’ilot salle à manger au milieu

02CD8CBD-FF56-4251-9429-047BDE833513 Chambre des garçons avant la mise en couette (horreur les draps !)

J’ai eu droit à mon moment de solitude dans le supermarché SPAR, qui est a 20m de la maison. Je vais vous raconter l’anectdote, ce sera assurément plus drôle que de le vivre !

Je voulais trouver des œufs, pour faire des crêpes mais je n’en trouvais pas ! N’ayant pas encore d’internet, je ne pouvais pas faire un petit google traduction (et zut !!!), je me vois prendre un œuf kinder dans la main et imiter le son de la poule devant une vendeuse éberluée, ne se moquant pas de moi pour autant (merci madame)... bref, encore une fois, le ridicule ne tue pas, sinon, je crois bien que j’aurai encore été terrassée avec ce coup là !!! Surtout qu’en plus, des œufs, ils n’en avaient plus !!! Je n’aime pas être inefficace surtout quand en plus on se tape une honte intersidérale ! Je me suis rabattue sur du chocolat et des petites brioches pour le goûter. 

8FDEDB77-5D70-46D3-8907-7A12F94BE2EC Les Flam tower depuis notre appart avec projection du drapeau Azeri...

EB4B429F-ABFA-427D-8407-ADA6947263CB Avant dernier étage, c’est là qu’est notre appart (une fenêtre est ouverte) et on a une vue sur des bâtiments plutôt sympas ! 

8930A9BA-27A1-45F5-8231-DBF140135CE7

9C35D6A2-9368-4E9F-9C4D-8C568478E3B3

Avouez que vous ne vous attendiez pas à ça ? Ben moi non plus !!! D’autres rues de Bakou :

A564CDE8-11A5-4D34-AC08-D4A17B27D929   8785F5DF-C5C0-41D9-BE5C-2A78ACE3E50F

 

La suite au prochain numéro... je vous parlerai de Bakou, ses habitants, mon quotidien...